MOSQUEE ELFATH

Les 6 piliers de la foi

 

  1. La croyance en Allah

 

La croyance en Allah est le premier article de la foi. Le musulman croit à l’existence d’un Dieu unique sans associés, ayant tous les attributs de perfection et Créateur de tout l’univers. Seigneur et Souverain, Il dirige tous de façon parfaite. N’ayant pas d’égal, Il n’a pas engendré et n’a pas été engendré.

 

Allah est le Tout-Puissant, le Majestueux, le Digne de louange, le Créateur, le Clément, le Miséricordieux, le Généreux. Si l’homme peut avoir certaines de ces qualités, elles restent insignifiantes par rapport à celles d’Allah. La perfection dans la vie humaine est impossible, alors qu’Allah est Parfait.

 

Seul Allah mérite la soumission de l’Homme, sa crainte et son adoration. C’est à Allah que le musulman doit s’adresser pour demander l’aide et le succès.

 

  1. La croyance aux Anges.

 

Les Anges sont des créatures qui ne ressemblent pas aux êtres humains. Ils sont des êtres qui échappent à la perception de l’Homme. Leur seul destinés est l’adoration d’Allah. Aucun être humains ne peut atteindre leur degré de soumission.  Les Anges n’ont pas l’aspect divin d’Allah, Ils ne Lui désobéissent pas et font tous ce qu’Il leur demande.

 

Certains Anges ont des tâches bien précises. Chaque être humains a, par exemple, deux Anges (Raquîb et Atîd) : le premier est sur le coté droit et note toutes les bonnes actions ; le second est sur le côté gauche pour les mauvaises actions. Gabriel (Jîbril) est l’Ange qui a transmis la révélation au Messager Mohamed et était son accompagnateur lors de son ascension et lors du voyage nocturne. Un Ange nommé Mika’il soufflera dans la trompe le jour de la résurrection. Un autre est chargé de reprendre les âmes.

 

Que chaque Ange ait une tâche précise montre la parfaite organisation de l’univers. Rien n’est laissé au hasard, tout est fait selon la grande sagesse d’Allah.

 

  1. La croyance aux livres saints.

 

La croyance aux livres saints constitue le troisième article de la foi musulmane. Normalement, ces livres contiennent les messages révélés par Allah aux différents prophètes. Mais, ils n’ont pas été conservés à l’exception du Saint Coran. Leur le message est le même : appel à l’unicité d’Allah et à son adoration.

 

Chaque livre adressé à un peuple concerne une période historique donnée. Les commandements contenus dans l’ensemble des livres, autres que le Saint Coran ne sont pas universels et n’ont pas de caractère éternel. Par conséquent, ils ne peuvent être valable à toutes les époques.

 

Les 4 principaux livres sont :

 

-         les Psaumes de David (Az-zabur de Dawud)

-         la Torah de Moïse (At-tawrat de Moussa)

-         l’Evangile de Jésus (al-injil de ‘Isa)

-         le Coran de Mohamed (Al’quran).

 

  1. La croyance aux prophètes

 

La croyance aux prophètes constitue le quatrième article de la foi. Elle est la suite évidente de la croyance aux livres saints. Car les prophètes ont pour mission la transmission de ces messages divins aux êtres humains. Celui qui ne croit pas à l’un des prophètes est un mécroyant, même s’il croit à tous les autres. Le musulman croit à tous les prophètes et leur doit le respect.

 

Les prophètes sont des humains honnêtes, choisis par Allah. Ils ont transmis intégralement Ses messages sans aucune modification ou omission. Ils étaient envoyés dans différentes époques pour des divers peuples. Parce qu’Allah est miséricordieux, Il ne tient personne pour responsable avant de lui montrer le droit chemin par l’intermédiaire de Ses prophètes ou messagers.

 

  1. La croyance au jour du jugement dernier

 

Cette croyance incite à bien réfléchir aux résultats de ses actes. Car il sera jugé sur tout ce qu’il a fait. Elle arme le musulman de patience pour résister aux différentes épreuves et difficultés.

 

Tous les êtres humains, depuis le début de l’humanité, comparaîtront devant Allah pour le jugement. Le rapport complet de toutes les œuvres de chacun, petites ou grandes, bonnes ou mauvaises, sera présenté. Si les bonnes œuvres seront plus lourdes que les mauvaises, la personne sera récompensée par le paradis.  Si l’homme peut échapper, pendant sa vie à la punition sur ses mauvaises actions, il sera incapable d’éviter cela lors du jugement. L’Homme doit donc faire le bon choix car la vie sur cette terre est courte, alors que la récompense ou la punition dans l’au-delà sont éternelles.

 

  1. La croyance à la prédestination bonne ou mauvaise.

 

Dernier article de la foi, la prédestination ne signifie pas que l’Homme est guidé dans ses actions. Sa liberté de choix reste totale même si certains événements ou phénomènes surviennent sans qu’il les choisisse ou puisse intervenir pour les empêcher. Le lieu de naissance, la taille, une pluie torrentielle, une sécheresse ou un tremblement de terre sont des exemples. Le destin peut donc amener des événements heureux ou malheureux.

 

L’individu ne peut pas empêcher le destin. Le musulman doit être courageux et accepter les choses comme elles se présentent. Mais, il doit agir au bon moment avec intelligence. La croyance à la prédestination est une soumission à Allah, et donne une dimension plus acceptable aux drames. Le musulman doit fournir des efforts pour améliorer sa situation. Il ne doit pas passer son temps à se lamenter et à montrer son impuissance.