MOSQUEE ELFATH

Ramadan mois du Coran

Allah a comblé cette communauté par le mois de Ramadan, dont Il a prescrit le jeûne :

« O vous qui avez cru ! Le jeûne vous a été prescrit comme il a été prescrit aux peuples avant vous, peut-être atteindriez vous la piété. »

Ce mois dont Allah a fait une saison de récolte de biens, de purification, d’éducation spirituelle, et de domptage de l’âme et de victoire sur ses passions. Le prophète (PSL) a dit :

« Un mois béni vous est parvenu, qu’Allah vous ordonne de jeûner, où les portes du Paradis s’ouvrent et où les portes de l’Enfer se ferment et où les Satans sont enchaînés. En ce mois, il y a une nuit meilleure que mille mois, celui qui ne profite pas de la récompense de cette nuit, a été privé de tout bien. »

Ainsi, bonheur à celui qui se prépare à accueillir cette période spirituelle avec une force de volonté, un repentir sincère, et qui fait l’intention de jeûner ce mois et de se dresser en prière, pas pour autre chose, sinon plaire à Allah (ST) et accéder au Paradis. Le hadith dit :

« Chaque action du fils d’Adam est pour lui, la bonne action étant multipliée par dix, et jusqu’à sept cents fois, Allah dit : « sauf le jeûne, il revient à Moi et c’est Moi qui en donne la récompense. Le serviteur laisse son manger pour Moi, son boire pour Moi, son plaisir pour Moi, et son épouse pour Moi. »

C’est une saison de négoce pour les commerçants de l’au-delà :

« Des hommes, que ni un commerce, ni une vente, ne les distraient du rappel d’Allah, d’accomplir la prière et de donner l’aumône. Ils craignent un jour où les coeurs et les regards se retournent. »

Le mois de Ramadan est le mois du Coran et de la prière. Allah (ST) dit :

« le mois de Ramadan, durant lequel a été révélé le Coran, guidance pour les gens et des signes de guidance et de discernement. Si le mois de Ramadan, vient alors jeûnez-le. »

Le croyant doit emplir ce mois, par la lecture du Coran, la fréquentation du Livre Saint, la méditation de Ses versets et d’en apprendre un maximum. Le prophète (PSL) disait :

« Le Coran et le Jeûne intercèdent pour le serviteur le Jour du Jugement. Le Jeûne dit : Ö Seigneur, je l’ai privé de manger et de plaisir, alors accepte mon intercession, et le Coran dit : Ö Seigneur, je l’ai privé de sommeil la nuit, alors accepte mon intercession, et leur intercession est acceptée. »

 Source UOIF